SURPOIDS & OBÉSITÉCHEZ L’ADOLESCENT

SMART & LIGHT

Prévenir l'obésité chez les adolescents

Surpoids et obésité de l’adolescent: comment faire?

Grossir à l’adolescence ou être un adolescent en surpoids.

L’adolescence est le moment des transformations physiques. C’est pourquoi, c’est un moment critique de nos vies à tous. Ces changements nous poussent souvent à ne plus nous accepter, et à faire un réel rejet de notre corps. Pour les jeunes femmes adolescentes, c’est prendre conscience de leur féminité, de l’effet que cette féminité a sur le regard que les autres leur renvoient, en particulier le regard des hommes.Ce regard peut être gênant et même faire peur. Beaucoup de jeunes filles vont alors faire le choix conscient ou inconscient de dissimuler leur corps en prenant du poids, et en changeant leur morphologie. D’autres peuvent opter pour le rejet de nourriture, afin là aussi d’essayer de dissimuler leurs formes féminines, et tomberont dans un modèle d’anorexie. Pour les jeunes hommes, l’adolescence, c’est effectivement prendre conscience de leur puissance masculine et d’essayer de s’y ajuster mentalement pour ne pas décevoir, et cela peut passer par toutes sortes d’excès et de compulsions, voir d’édictions. C’est aussi le moment du rejet total de leur environnement, , de la contestation, de l’opposition, de la non acceptation, alors il est d’autant plus difficile d’intervenir et de les aider.

Pour les adolescents qui sont déjà obèses, deux énormes problèmes vont se poser : le rejet social et amoureux, ainsi que les échecs successifs de perte de poids.Le risque est donc pour eux de s’engager dans une sorte d’engrenage autodestructeur, les poussant à des aberrations au niveau de leur comportement alimentaire, qui aggraveront leur obésité, et à accumuler les messages d’erreurs.

Personnellement, ayant été un enfant obèse, je suis entrée dans l’adolescence avec des problèmes déjà bien existants, et des habitudes de comportement qui étaient liées à mon poids. Je dois dire que pour moi, les choses ne pouvaient pas être pire que celles que j’avais vécu pendant mon enfance. Avec le recul des années, je crois ne pas avoir plus souffert dans ma période d’adolescence, si ce n’est peut-être en ce qui concernait mes déboires amoureux. Mais c’est au niveau familial que les choses se sont dégradées, car j’en voulais terriblement à mes parents, de ne pas être à la hauteur de mes souffrances. Surtout de ne pas mesurer mon mal-être, ni de pouvoir m’aider à guérir.

Les facteurs responsables de l’obésité des ados:

Les ados, les proies idéales de la société de consommation…

Les adolescents sont les proies idéales de notre nouvelle société de consommation. Étant donné qu’ils génèrent les plus grands pourcentages de cette consommation, tout est programmé pour mieux les appâter. On fabrique même aujourd’hui et c’est scandaleux, des cigarettes à la fraise ou au chocolat, pour les inciter à fumer. Il en est de même avec tout le reste, la publicité qu’il regarde à longueur de journées, puisqu’ils y sont exposés au quotidien, on les incite à tous les vices, et à toutes les addictions alimentaires et comportementales. Les ados, sont aussi les victimes des nouveaux modes d’échanges virtuels, par le biais d’Internet, achètent l’un après l’autre tous les jeux vidéos qui abondent sur le marché, tous les gadgets liés à ces nouvelles technologies. De plus ils n’ont même plus besoin d’aller faire les magasins, mais juste de convaincre leur parents de commander en ligne, quand ils ne se débrouillent pas pour commander tous seuls…Et aujourd’hui, on peut assis se commander une pizza en ligne, des glaces, des sodas, des bonbons..Même descendre au coin de la rue est devenue inutile.

L’industrie agro-alimentaire, responsable de cette alimentation empoisonnée dont ils sont tellement friands, leur revend ensuite l’antidote de leur poison, avec les « produits miracles » de l’industrie minceur, dont les jeunes filles sont les premières victimes, paniquées par les critères de beauté de la société, revendiquant le mythe du corps parfaitement anorexique. Mais revenons à cette sédentarité imposée. C’est vrai que la tentation est grande, pour un ado qui perçoit l’extérieur comme source de rejet, de s’isoler tranquillement loin du regard des autres, devant ses innombrables gadgets et snacks anti ennui. La pratique d’un sport est presque ridiculement déplacée. De plus, elle les obligerait à se mélanger au groupe, et à ressentir encore plus d’inconfort.

Comment ne pas être tenté, comment ne pas être perdu, comment sortir de ces horribles habitudes, qui nous éloignent, et nos enfants en tous premiers lieux, des notions de réalité.

Comment aider son ado a maigrir?

Le seul moyen de convaincre un ado de quoi que ce soit, est de réinstaller le dialogue, la confiance et l’humour. Nous avons pris en charge des dizaines d’ados chez Smart and Light depuis douze ans, et nous nous efforçons de leur donner très envie de s’investir à nos côtés dans leur phase de transformation. Nos encadrants ou accompagnants, sont des grands spécialistes de l’adolescence, étant resté eux-mêmes de grands ados, mais surtout passionnés par leur métier. Notre programme de E-learning est aussi parfaitement adapté à leur mode de vie, et nous pensons que ce programme leur est vraiment destiné. Derrière l’ordinateur, à l’abri des regards indiscrets, ils peuvent décider de changer, et de participer à leur propre transformation, d’une manière à la fois ludique et qui répondent à leurs critères.